Moorea

Mo’orea, île-soeur de Tahiti

La douceur et la constance des alizés empêchent les trop grosses chaleurs et assurent le meilleur ensoleillement de l’île. Cela explique aussi en partie pourquoi il y a moins de moustiques chez nous qu’à l’intérieur des vallées. L’air pur et salin, la limpidité du lagon, le calme, la beauté du jardin et le cachet de la maison vous séduiront.

Son emplacement est très pratique, à 4,5 km de l’aéroport, à 17 km du quai. Le trajet vers Pape’ete dure 7 mn en avion, 30 mn en ferry rapide, 1 heure en ferry. Elle est aussi à 3km du golf, à 2 km du centre commercial de Maharepa (médecins, pharmacie, banque,… ). Il y a 35 snacks et restaurants, des galeries et boutiques, dans un rayon de 5km. Il y a une épicerie et des restaurants tout près.

Moorea répond probablement mieux aux attentes des touristes que Borabora qui était une ancienne base américaine pendant la 1e guerre. Dans l’histoire polynésienne, comme les guerres claniques étaient fréquentes, Mo’orea acueillait les troupes vaincues fuyant Tahiti. Le capitaine Cook vint à la fin du 18e siècle. De nos jours, environ 2000 personnes vivent à Mo’orea et travaillent à Tahiti. La plupart des peintres et sculpteurs vivent sur l’île pour sa beauté naturelle et la gentillesse de sa population. Quelques locaux parlent anglais, la plupart parle le tahitien qui appartient aux langues polynésiennes parlées dans le triangle polynésien Hawai’i-l’Ile de Pâques (Rapa nui) et la Nouvelle-Zélande (Te-ao-tea-roa). La langue officielle est le français.